bâtiment/peinture

Sujets

Romain TOURNEREAU
le 8 octobre 2009 à 15:48

bâtiment/peinture

Bonjour,

J’analyse pour Brest Métropole Océane la prise en compte du développement durable dans les achats de la collectivité relatifs aux matériaux de construction, de maintenance et d’entretien des bâtiments.

Je travaille actuellement sur les peintures.

J’aurais voulu savoir si certaines collectivités ont remplacé les peintures synthétiques à l’huile (glycérophtaliques) par la peinture à l’eau (acrylique), si elles achètent des peintures avec label, des peintures naturelles, des peintures avec un taux de COV faible ?

Est ce que les peintres rencontrent des difficultés avec ces nouveaux produits ? Est ce qu’ils résistent bien au temps ? (avantages, inconvénients)

Est ce que cela a entrainé un surcoût ? (prix/rendement)

Cordialement

Anne Bleunven


Laurence Cesbron
le 8 octobre 2009 à 15:59

bâtiment/peinture

Voici une réponse de la ville de Caen :

"Pour les locaux intérieurs, nous ne travaillons plus qu’avec de la peinture acrylique.

Les peintures Glycéro sont réservées, pour l’instant, aux travaux extérieurs. Ceci depuis 2 ans.

La plupart des peintures acryliques achetées par la ville de Caen disposent du label Européen ou au minimum de la norme NF. (peinture ONIP)

Au 1er janvier 2010, la totalité des peintures devront respecter la norme Européenne.

http://www.decarts.fr/idee-decoration/normes-glycero.html

L’application de ce type de peinture acrylique diffère de la Glycéro. Il faut étaler un peu plus de peinture et faire attention au temps de séchage. La peinture bas de gamme acrylique sèche très rapidement ce qui engendre des traces, ce qui n’existe pas avec les peintures professionnelles. Les fournisseurs de peintures peuvent apporter une aide en formation.

Si les peintres privés sont de plus en plus nombreux à utiliser la peinture acrylique, les débuts de cette peinture à la ville ont été très difficiles ; Les peintres, par habitude, par ignorance et du fait des a priori sur les anciennes peintures acryliques ne voulaient pas entendre parler de ce type de peinture.

Après une petite formation, une visite d’usine et un peu de persévérance, en choisissant des peintures de qualité, nous n’avons plus de problèmes.

Lessivable, la solidité est également excellente. Les avantages sont nombreux : pas de solvant, ajout d’eau, nettoyage à l’eau, très peu ou pas du tout d’odeur.

Une machine à nettoyer la brosserie à été achetée. Elle permet de nettoyer la peinture sur le matériel par un cycle de l’eau en circuit fermé. Les résidus sont déposés dans une cuve pour être ensuite recyclés par un prestataire.

De cette façon, les résidus de peinture ne sont pas envoyés dans l’assainissement et l’usine de retraitement des eaux usés.

Le coût est identique, voire inférieur à la glycéro."

Interlocuteur sur le sujet : Monsieur

Didier LIZORET – Direction des bâtiments communaux - Ateliers techniques

Technicien Référent : Pascal Javelot pjavelot@ville-caen.fr


Laurence Cesbron
le 19 octobre 2009 à 14:44

bâtiment/peinture

Réponse envoyée par le Conseil Général de Loire Atlantique :

Pour exemple le chantier de Sully3 , il est préconisé pour le lot Peinture :

Les peintures , lasures , vernis bénéficiant des marques NF environnement, Ange Bleu ,Eco label européen ou autres marques environnementales sont exigées ainsi que les alkydes en phase aqueuse

Sont interdits d’utilisation :

les produits de plus de 2.5% de solvant organique ou/et concentration en COV sup. à 15g/l de produit .

les produits avec métaux lourds.

Les produits avec éthers de glycol de classe II

Il n’a pas été constaté de surcoût pour cet exemple , ces produits sont appliqués essentiellement à l’intérieur des locaux et nous n’avons pas assez de recul pour la tenue dans le temps . A priori il n’y a pas d’inquiétude à avoir

Réseau Grand Ouest - 22 rue Béclard - CS 30003 49055 Angers Cedex 02 - Tél : 02 41 68 70 72 - Fax : 02 41 68 70 69

Mention | Espace privé | Plan du site